Skip to content

« Social Démocratie » ou Néolibéralisme  ?  

28 novembre 2015

 

La question du modèle Politique de société et de développement est centrale.

La social démocratie met l’homme, et donc l’écologie,  au centre du projet sociètal et de développement,  alors que le néolibéralisme y met l’économie.

A une époque où le futur semble plus incertain que jamais, nous devons absolument proposer un nouveau projet social collectif, fondé sur une écologie sociale et humaniste, pour un développement humain harmonieux entre l’homme et ses semblables d’une part et entre l’homme et son environnement d’autre part.
Ce projet de société doit être vu comme une formidable opportunité de changements positifs tels que l’amélioration de la qualité de vie, de la santé, de la solidarité, du lien social, et d’une véritable sortie de cette économie financière et spéculative !

Le moment est venu de sortir du capitalisme financier, en plaçant l’urgence écologique et la justice sociale au cœur du projet politique.

Comment continuer à nous développer sans épuiser les ressources ? Voila la vrai question… dont la réponse ne peut être que politique (au sens le plus noble du terme).

Le Développement soutenable en est la Clef de voûte, en envisageant  la société, comme un écosystème dont l’homme est le centre, une « écologie sociale », fondé sur des valeurs écologiques, sociales et  démocrates.

Ceci implique principalement de subordonner l’économie à l’écologie sociale de façon radicale et urgente.

Il ne s’agit  pas là de décroissance, mais d’ une croissance raisonnée, plus qualitative que quantitative et surtout préservant toutes les ressources (eau, air, faune, flore, capital humain, social, culturel….)

D’autres modèles de développement humain sont possibles et passent par : la relocalisation de la production énergétiques (Mix d’énergies renouvelables) et des besoins vitaux autour des bassins de population, l’économie circulaire et l’économie de fonctionnalité (économise l’énergie et les ressources, diminue les déchets, revitalise les territoires…), l’économie sociale et solidaire …

Nous devons tendre au zéro gaspillage et promouvoir des modes de production et de consommation durable, avec comme principal souci la préservation des ressources naturelles et les économies d’énergie, pour assurer un accroissement de l’indice de développement humain (notion qualitative) avec une économie au service de l’épanouissement de l’homme dans toute ses dimensions, une progression du bien être de tous et pas du mieux être de quelques uns, un développement qui renvoie à la question de l’être et non de l’avoir. Mieux être sans avoir toujours plus, voila le modèle de société que nous devons bâtir ! Passer d’une civilisation « du beaucoup avoir » à une civilisation « du mieux être ».

Faisons de l’homme la mesure de toute chose, pour paraphraser Protagoras, et l’humanité ne s’en portera que mieux !

« Nul n’arrête une idée dont le temps est venu » (Victor Hugo)

Publicités

From → Politique

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :